• slidebg1
  • slidebg1
L'union fait la force

Un soutien aux praticiens de l'astrologie et des arts divinatoires

Charte morale

Défense des consommateurs de la voyance

Pour les professionnels

Rejoignez l'association des professionnels de la voyance Inadpro

Les professionnels de la voyance et des arts divinatoires

Nouvelles récentes

Myastro et l'arnaque sécurisée (?)

Après avoir rempli un formulaire en ligne sur le site MYASTRO, j'ai été contactée (je n'ai jamais cliqué sur le bouton me proposant d'être recontactée, et j'ai immédiatement quitté le site) par une société m'informant que leur Grand voyant avait eu un flash à mon sujet et que j'avais droit à 10 minutes gratuites. On me propose d'être rappelée plus tard et de bonne foi je donne mon numéro de carte pour y prélever 1 euro afin de sécuriser la ligne. Je suis recontactée à l'heure prévue et la standardiste me transfère Alexis, qui se présente comme étant le responsable. Avant de me transférer elle m'explique qu'au delà des 10 min la facturation serait à 6,50 euro par minute supplémentaire. Alexis parle lentement et répète plusieurs fois la même chose pour faire durer la conversation le plus longtemps possible, et sans rien m'apprendre que je ne savais déjà. Ayant compris l'arnaque je l'informe que je souhaite couper la communication à environ 30 minutes. Il me dit que le plus gros est fait et me convainc de continuer. Puis il me dit avec le pendule là on est à 189 euro. Je le laisse continuer pensant qu'il s' agissait du total, qu'elle erreur. Au bout de 63 minutes il m'annonce 533,50 euro ! Je lui explique que ça n'est pas possible et veut me transférer au centre de gestion. Je raccroche et désactive immédiatement la fonction paiement internet de ma carte bancaire, dans la foulée je reçois 5 sms de ma banque m'informant qu'ils avaient tenté de prélever 383,50 euro à 2 reprises, puis 200, 100 et 50 euros. Le lendemain j'appelle ma banque mais ma conseillère n'étant pas disponible je ne fais pas tout de suite opposition à la carte. Le même jour je vois qu'ils essaient à nouveau de prélever 383,50 et 50 euros. Je vois ensuite qu'ils ont quand même pu prélever 150 euros, ce qui signifie qu'ils ont prélevé sans mon accord et alors que j'étais en ligne avec le pseudo voyant. J'ai déposé une plainte à la gendarmerie pour escroquerie… Entre-temps j'ai reçu de nombreux sms et mails me demandant de les contacter pour régulariser la situation et m'informant du transfert de mon dossier à leur service recouvrement et à leur huissier de justice afin de recouvrir cette créance par voie judiciaire accompagné de l'enregistrement de ma conversation avec leur voyant. Judith ...

  • 2017-03-27

L'arnaque aux personnes vulnérables

L'arnaque aux personnes vulnérables et handicapées ....je viens vous relater ce qui s'est passé avec une voyante qui m'a démarchée sur mon tél. fixe. Sa secrétaire m'a appelée le lundi 23 janvier dernier pour me proposer une consultation à 60 euros de la part de sa supérieure qui avait des flashs à mon égard. J'ai refusé catégoriquement. Malgré mon refus , la voyante qui prétend s'appeler Mélissa, ne s'est pas découragée et est revenue à la charge Le 23 janvier,à maintes reprises, le téléphone n'a pas cessé. Un véritable harcèlement, mais j'ai tenu bon , je n'ai pas décroché . Le lendemain mardi 24 janvier à 10 h, elle rappelait. Cette fois, plutôt excédée, j'ai décroché. Elle avait des arguments chocs : les 60 euros me permettraient de contacter la voyante en illimité chaque jour pendant un mois. Elle m'a dit que mon capital chance était épuisé. Que tout allait mal dans ma vie... inquiète, 'ai fini par accepter. J'ai donc donné les chiffres de ma carte bancaire pour les 60 euros. Je suis gravement malade, sans aucune vie sentimentale... Elle m'a dit que j'étais victime d'un envoûtement effectué par 2 personnes différentes en me donnant certaines caractéristiques inhérentes à chaque personne. A moi de déchiffrer... Il fallait donc me désenvoûter, enlever toutes ces ondes maléfiques sur moi. Elle m'a fait un prix : au lieu de 480 euros, ce serait 300 euros. J'ai hésité vu la somme mais elle m'a dit que j'irais de plus en plus mal si je refusais. J'avais peur.Il y aurait une séance par semaine pendant un mois. A la première séance, elle m'a faite faire des choses étranges et je ne me sentais pas mieux après. Il s'agit du cabinet de Voyance "Étoile du Bonheur" situé à Paris mais je ne connaît pas l'adresse. Tél : 01 83 75 85 .. / Mélissa. Ci-joint vous trouverez une photocopie de mon relevé bancaire où j'ai entouré les sommes débitées le 25 janvier 60 euros et 300 euros. Pour moi cela fait un trou énorme dans mon budget puisque je perçois une Allocation Adultes Handicapés. J'ai une carte à 80% Invalidité. J'ai été victime d'une escroquerie par intimidation et vulnérabilité. Je tiens à voir publier mon témoignage pour que d'autres personnes ne se fassent pas arnaquer. Mme J. ...

  • 2017-03-03

Procédure et plaintes groupées

Pour mettre fin aux arnaques et aux escroqueries à la voyance La voyance est une profession utile, mais désormais infiltrée par des affairistes notoires, des manipulateurs professionnels, des usurpateurs, des illuminés, des charlatans, dont sont victimes, tous les mois, des milliers de consommateurs passablement fragiles et en situation de mal-être. C’est pourquoi, devant la multiplication des escroqueries organisées sous le couvert de la voyance et qui lui sont quotidiennement révélées, l’INAD a décidé de frapper un grand coup !   L’INAD lance ainsi une communication et une action d’ampleurs nationales afin de rassembler le plus possible de personnes ayant été ou étant encore victimes de praticiens, de sociétés et de plateformes indélicats, responsables, entre autres infractions, d’innombrables abus de faiblesse et escroqueries en bandes organisées. Pour mener à bien cette sorte de « class action » pénale, et fédérer au mieux tous ceux qui en ont plus qu’assez d'être pris pour des gogos ou des pigeons à plumer, l’INAD a mandaté le cabinet d'avocats PANON – FAIRBAIRN (www.fppf-avocats.fr). L’intérêt pour la victime qu’il y a à intégrer une plainte de groupe est triple : en portant plainte avec des dizaines voire des centaines d’autres personnes qui dénoncent les mêmes pratiques, son dossier est beaucoup plus fort, et le risque de classement sans suite devient quasi inexistant ; la quantité de plaignants crée un certain anonymat qui peut s’avérer rassurant pour les personnes qui, pour telle ou telle raison, n’osent pas, ou même ont honte de porter plainte ; financièrement, cela permet à des gens qui n’auraient pas les moyens de payer un avocat tout seuls, ou à ceux pour lesquels le montant escroqué ne justifie pas de dépenser encore au moins 2.000 ou 3.000 euros en honoraires d’avocat, de rentrer dans la procédure pour une somme d’environ 200 euros. Un lien internet spécialement dédié à ces actions sera très prochainement mis en place. Cette initiative a pour but non seulement de protéger les consommateurs mais aussi de défendre les intérêts légitimes de l'ensemble de la profession dont le rôle social n'est plus à démontrer. La puissance publique doit réagir et ne pas laisser une profession livrée à elle-même et aux mains de certains lobbies qui tirent les ficelles, et se pensent intouchables. Aujourd'hui, le problème n'est pas de croire ou de ne pas croire à la voyance qui existe depuis la nuit des temps, mais de faire face à une situation qui engendre des milliers d'escroqueries tous les mois et dont les victimes sont légion. Après 26 ans d'activité, se battant contre vents et marées, subissant insultes et menaces, souvent sous le couvert de l'anonymat, l'INAD, compte tenu des escroqueries commises à l'encontre de personnes plus ou moins démunies, déconnectées de la réalités, qui ne savent plus à quel diable, saint, ministre ou député se fier, a décidé de ne pas faiblir, et bien au contraire de redoubler d'initiatives, notamment en saisissant massivement la justice pour mettre fin aux agissements frauduleux et aux manipulations diverses de ces individus sans foi ni loi.  Peut-être alors l’Etat, qui jusque là n’a pas bougé d'un iota pour tenter de réglementer un tant soit peu la pratique des arts divinatoires, réagira-t-il enfin. Il va sans dire que l'INAD n’est animé par aucune malveillance à l'encontre de qui que ce soit, ne vise aucun cabinet ou plateforme en particulier mais tout  praticien,  tout cabinet, toute plateforme responsable d'abus ou d'escroquerie sous le couvert de la voyance illusoire, discréditant ainsi la pratique et les bienveillants de cette profession et portant atteinte aux praticiens rigoureux. Vous considérez avoir été victime d'un cabinet de voyance,  d'un site, d'une plateforme ? ... Prochainement vous serez avisé d'un site qui regroupera toutes les victimes et dont les dossiers seront transmis au cabinet d'avocats mandaté à cet effet. La direction     ...

  • 2017-02-24
Inscription à la Newsletter